Comment calculer le prix au m2 d’un terrain ?

Aussi bien pour un achat que pour une vente, estimer la valeur réelle d’un bien immobilier est un préalable indispensable. Si le bien que vous voulez céder ou acquérir est un terrain, l’estimation de sa valeur se fait au mètre carré près. Aussi, la question évidente qui se pose est : comment calculer le prix au mètre carré d’un terrain ? La réponse ici !

Préparez le calcul

Vous avez besoin d’informations fiables pour bien calculer le prix au mètre carré de votre terrain. Ces renseignements sont disponibles à une seule adresse : le cadastre, tenu pour chaque commune en France. Il vous y est fourni, tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour une bonne estimation. Les plans cadastraux sont disponibles en partie ou en intégralité pour toute personne qui désire s’en informer.

De même, il est possible de consulter ces informations en ligne via le site officiel du cadastre. Voici, l’essentiel de ce que vous devez y rechercher :

  • les limites du terrain
  • l’environnement du terrain
  • la présence ou non de constructions sur le terrain.

Il faudra également vérifier si le terrain est constructible ou non.

Pour parvenir à le faire, il vous suffit de consulter les règles d’urbanisme contenues dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Vous saurez alors dans quelle zone se situe le terrain. Il peut s’agir d’une zone urbaine, à urbaniser, agricole ou naturelle. Consultez également les certificats d’urbanisme d’information et opérationnel pour en apprendre davantage.

Passez au calcul proprement dit

Le calcul qui sera fait pour déterminer le prix au mètre carré de votre terrain dépendra de sa capacité à être construit ou non.

Lorsque le terrain est constructible

Il a certes plus de valeur que le terrain non constructible, mais il y a des variables importantes dont il faut tenir compte pour en estimer la valeur au mètre carré. On a : la situation du terrain, et la possibilité d’obtenir un permis de construire pour lui. Sur la base de ces informations, vous pouvez alors calculer le prix moyen au mètre carré en vous basant sur le marché immobilier local ou en procédant par une évaluation par lots ou par zones.

  • Le marché immobilier local

Il existe sur Internet, beaucoup de sites qui proposent le prix moyen au mètre carré des terrains qui peuvent être construits en France. Il y en a même qui indiquent un prix médian pour le mètre carré d’un terrain. Il vous suffira de comparer votre terrain à ceux qui lui sont similaires afin d’en dégager, le prix unitaire moyen au mètre carré.

  • Les évaluations par lots et par zones

Ces deux méthodes ne permettent pas de déterminer la valeur au mètre carré d’un terrain, mais elles permettent d’en déterminer le prix global. L’estimation par lots est quant à elle, peu utilisée et réservée aux grands terrains.

Lorsque le terrain n’est pas constructible

C’est le genre de terrain qui figure généralement dans les zones à urbaniser, agricoles, naturelles ou forestières. Les données à prendre en compte pour le calcul dans ce cas regroupent à la fois, les facteurs physiques, juridiques et économiques.

Pour calculer le prix moyen, procédez à un classement des éléments de comparaison (région ou secteur géographique, nature du terrain ou qualité agronomique de son sol). Cela vous permettra alors de dégager un prix moyen à l’hectare et donc, au mètre carré.

façade d'appartements

Quel est le lien entre superficie et loi Pinel sur Bordeaux ?

Lorsqu’on cherche à acheter un bien immobilier, on tombe très souvent sur le dispositif Pinel et sur ses avantages fiscaux. Pour ceux et celles qui ne savent pas de quoi nous parlons, le dispositif Pinel permet au propriétaire bailleur de louer son bien, pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans. En échange de quoi, il obtient une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 %. Mais le plus souvent, les informations s’arrêtent là. Pourtant, ce dispositif implique des obligations. Pour bénéficier de cette optimisation fiscale, le propriétaire doit respecter un barème qui va plafonner le loyer. Le calcul se fait en fonction de plusieurs facteurs.

  • Le lieu où se trouve logement : L’État français a découpé la France en différentes zones, en fonction de la difficulté à trouver un logement. Par exemple, la ville de Bordeaux se trouve en zone B1. Il vous faudra alors appliquer le barème de 10,44 €/m2.
  • La superficie : Contrairement à un loyer normal, qui est indiqué avec uniquement la surface habitable d’un logement, la loi autorise un calcul un peut différent avec les logements “Pinel”. Le propriétaire pourra inclure dans son calcul une partie des surfaces annexes (cave, balcon, …). Attention, il y a une limite dans cet ajout. Il ne peut excéder les 8 m2.

La loi autorise en plus de cela d’ajouter un coefficient multiplicateur. Ce mode de calcul est complexe. Heureusement, il existe bien entendu des calculateurs sur internet. Vous pouvez même faire appel à une agence experte en loi Pinel à Bordeaux. Rassurez-vous, faire appel à une agence ne vous coutera pas plus cher, puisque leurs services sont payés par le promoteur immobilier. Vous avez donc tout intérêt à passer par eux, car la loi Pinel impose un certain nombre d’obligations. Il est donc important de ne pas se tromper.