Comment calculer le nombre de pièces d’une maison ?

Lorsque vous vous retrouvez face au besoin de louer ou de vendre un logement, attendez-vous forcément à ce que l’on vous demande le nombre de pièces qu’il comporte.

De votre réponse dépendra alors l’aboutissement ou non de votre projet. Pour être en mesure de répondre convenablement au moment opportun que vous devez nécessairement connaître le nombre de pièces de votre maison.

Pour ce faire, vous devez calculer le nombre de pièces de votre maison. Comment le faire ? La réponse dans cet article.

Notion de surface habitable

Calculer le nombre de pièces d’une maison se résume à compter les pièces qui la composent. Toutefois, ce ne sont pas toutes les pièces de la maison qui sont impliquées dans le calcul.

Pour avoir le droit d’y figurer, la pièce doit avoir une certaine mesure pour ce qui concerne sa surface habitable. La surface habitable d’une pièce, c’est la mesure de la surface du sol au plancher de la pièce. De la valeur obtenue, il faudra soustraire les surfaces occupées par les éléments suivants :

  • les murs
  • les gaines
  • les cloisons
  • les marches et les cages des escaliers
  • et les embrasures des portes et des fenêtres.

Il faudra cependant retenir que la surface habitable n’est pas calculable pour les pièces de hauteur inférieure à 1,80 m.

Mesure des pièces à inclure dans le calcul

Une fois que vous avez mesuré la surface habitable de chaque pièce de votre maison, il vous suffit de tenir compte de la mesure obtenue pour faire votre calcul. Le principe consiste à considérer uniquement les pièces dont la surface habitable est de 9 m² au minimum. Entre cette valeur seuil et 30 m², la pièce comptera dans le calcul comme une pièce principale. Lorsque sa surface habitable excède 30 m², la seule pièce comptera pour deux dans le calcul.

Il faudra aussi qu’au-delà de la valeur de la surface habitable, la pièce considérée dans votre calcul puisse mesurer au moins 2,20 m de haut, du sol jusqu’au plafond. Si tel n’est pas le cas, il vous suffira de comptabiliser la pièce comme faisant partie d’un espace « en plus » dans la maison.

Les pièces à statut particulier

Il peut y avoir dans la maison des pièces qui ont des caractéristiques peu communes. Dans le lot, on retient les pièces aveugles, celles dites « en enfilade », et les mezzanines.

Les pièces aveugles sont les pièces qui ne disposent d’aucune ouverture sur l’extérieur (pas de fenêtres). Les pièces « en enfilade » sont celles qui sont rattachées à d’autres de telle sorte qu’on ne peut y accéder qu’en passant par une autre. Ce sont des pièces communicantes ou commandées. La mezzanine est quant à elle, une pièce ouverte sur une autre.

Toutes ces pièces peuvent figurer dans votre calcul si leurs mesures sont conformes aux normes requises.

Les pièces à ne pas intégrer dans le calcul

Même si elles répondent aux caractéristiques de mesures (hauteur et surface habitable), il y a des pièces de la maison qui ne doivent pas être intégrées dans votre calcul.

C’est le cas des pièces dites « d’eau » et de celles dites « de services ». Dans le premier lot, on retient les salles de bains et la cuisine. Dans la deuxième catégorie des pièces, on peut citer les lieux d’aisances (toilettes), les entrées, les couloirs, les dressings, les chaufferies et les sous-sols non aménagés.

Alors, votre maison compte combien de pièces ?

facade d'immeuble

Loi Pinel Lyon : quelle surface prendre en compte ?

Si vous réfléchissez à investir en loi Pinel, vous pouvez vous poser la question de savoir quel loyer vous pourrez toucher chaque mois. Pour cela, la surface est un critère prépondérant. Il faut dire que les avantages de la loi Pinel sur la ville de Lyon, sont plutôt intéressants, puisque vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 21 %, si vous vous engagez à louer votre bien durant 12 ans. Mais pour connaitre la surface qui vous permettra d’avoir une idée du futur loyer, :

  • Vous devrez prendre en compte la surface loi carrez.
  • Il est possible d’ajouter la moitié des surfaces annexes à votre bien, comme la terrasse, à condition que cela ne dépasse pas les 8 m2.
  • Les pièces d’une hauteur inférieure à 1m80 sont exclues du calcul, tout comme les garages, place de parking, loggia.

En plus de ce calcul de surface, vous devrez aussi prendre en compte la zone dans laquelle se trouve votre bien. En effet, suivant si vous êtes en zone A bis ou zone A, le montant du loyer ne sera pas identique. Pour information, la ville de Lyon est zone A. Cela correspond à un loyer de 792 euros pour un appartement de 60 m2.