Désirez-vous investir pour multiplier vos revenus ? L’investissement dans l’immobilier locatif est, sans aucun doute, le placement par excellence pour cela. Cependant, comme pour tout investissement, il est important de savoir combien votre investissement vous rapportera. En calculant la rentabilité de votre investissement locatif, vous pourrez apprécier tout l’intérêt que vous avez à investir dans tel appartement ou dans un autre. Comment procéder à ce calcul ? Découvrez-le dans cet article.

Calculer la rentabilité brute d’un investissement locatif

La rentabilité brute est la première lueur qui vient illuminer votre esprit d’investisseur. C’est un indicateur qui vous fait voir combien pourrait vous rapporter un investissement locatif. Ceci vous permet d’emblée de voir si l’investissement dans tel appartement est plus rentable que tel l’investissement dans tel autre.

Pour calculer la rentabilité brute, vous n’avez qu’à prendre le montant des loyers sur une année et le diviser par le coût de l’acquisition du bien immobilier. Vous multiplierez le résultat obtenu par 100 afin d’avoir le pourcentage de rentabilité.

Formule du calcul de la rentabilité brute

((Loyer x 12 mois) / Coût d’acquisition du bien) x 100

Exemple de calcul de la rentabilité brute

Supposons que vous avez acheté le bien immobilier à 150 000 euros et que le futur loyer est de 750 euros. La rentabilité brute se calculera de cette façon :

750 x 12 = 9 000 euros (Total des loyers sur 1 an)

(9 000/ 150 000) x 100 = 6 % (rentabilité brute)

Ce bien immobilier vous rapporte donc 6 % brut. Cependant, il ne s’agit pas là du gain réel que vous réaliserez à partir de ce bien. Pour connaître la rentabilité réelle de cet investissement, il faudra calculer la rentabilité nette.

Calculer la rentabilité nette d’un investissement locatif

L’unique indicateur qui pourra vous dire, si oui ou non, un investissement locatif est rentable est la rentabilité nette. Pour calculer la rentabilité nette, vous devez tenir compte de tous les frais et de toutes les charges que vous avez supportées en tant que propriétaire du bien immobilier. De ce fait, vous devez soustraire du montant total des loyers, les éléments suivants :

  • Les intérêts d’emprunts
  • L’assurance emprunteur
  • Les frais de réparation et d’entretien
  • Les taxes foncières
  • Les honoraires de gestions par une société
  • L'assurance loyers impayés
  • Les assurances propriétaires non occupants
  • Les charges de copropriété imputées au propriétaire
  • Les vacances locatives
  • Les frais de gestion personnels (vos frais de déplacements et d’appels…), etc.

Tous ces frais devront être retirés du montant total des loyers. Il est vrai que le pourcentage de rentabilité nette sera désormais inférieur au pourcentage de rentabilité brute. C’est pourtant là, ce que vous rapportera en réalité votre investissement locatif.

Formule du calcul de la rentabilité nette

((Loyer annuel – frais divers et charges/ Coût d’acquisition du bien) x 100

Exemple de calcul de la rentabilité nette

Prenons en compte notre exemple d’alors, et supposons que les frais divers et les charges ont coûté 2 500 euros. La formule appliquée donnera donc :

9 000 – 2 500 = 6 500 euros (loyer annuel – frais divers et charges)

(6 500/ 150 000) x 100 = 4,3 % (rentabilité nette)

Avec 4,3 % de revenu annuel, vous avez sans aucun doute une belle rentabilité. C’est là un investissement locatif qui rapporte et vous garantit un succès franc.